Thèmes

fond voiture france chez 2010 nuit 2010

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Culture (2)
· Economie (3)
· Edito (0)
· People (1)
· POLITIQUE (49)
· Sport (2)
· Tribune Libre (12)

Rechercher
Derniers commentaires

la politique centrafricaine à ses réalités et la réalités c est que le terrain centrafricain est glissent pour
Par Anonyme, le 14.04.2015

bonjour, je me tourne vers tous particuliers dans le besoin d'un financement pour leur faire part que j'octr
Par finance-rapide, le 02.04.2015

bonjour,je suis un particulier qui offre des prêts à l’internatio nal. disposant d'u n capital qui servira à
Par aide-servico, le 24.03.2015

je suis mr christophe epin a la recherche de prêt depuis plus de 2 ans . j'ai été beaucoup de fois arnaqué sur
Par christopheepin, le 18.02.2015

besoin de prêt sérieux ? je vous propose des prêts entre particulier à un taux dintérêt de 3%, mes princip
Par finance-pret, le 28.01.2015

Voir plus

Articles les plus lus

· SELEKA : QUI EST REELLEMENT LE LEADER ?
· QUI est Eric NERIS "MASSI"?
· Les jeunes les plus influents de la RCA!
· La coalition Seleka, une rébellion centrafricaine ?
· dépèches du journal de bangui!

· RCA: LES DISSENSIONS AU SEIN DE SELEKA !
· YAKITE écrit a son "Frère et ami" Djotodia!
· SECURITE : LA FACA est de retour !
· ANTI-BALAKA : Action Patriotique ou Banditisme ?
· La Communauté Internationale, un soutient pour seleka ?
· MO INGA BEAFRICA NGAH ???
· Lettre aux Conseillers KAMBIRI, VACKAT, MANDEDJAPOU
· SELEKA : REVENDICATIONS OU BANDITISME ?
· CENTRAFRIQUE : LES SIGNES ANNONCIATEURS D’UN ECHEC!
· RCA: SELEKA DEMANDE SON ARGENT!

Voir plus 

Statistiques

Date de création : 05.01.2013
Dernière mise à jour : 14.04.2015
72 articles


La coalition Seleka, une rébellion centrafricaine ?

Publié le 06/01/2013 à 11:49 par centrafriqueactualite Tags : france chez 2010 nuit
La coalition Seleka, une rébellion centrafricaine ?

La République Centrafricaine fait face depuis le 10 Décembre 2012 à une énième crise militaro politique, qui d’ailleurs est le moyen pour certain de chercher leurs fauteuils ministériel ou une manière de se faire de l’argent à travers les négociations organisés par ci, par la. Ces crises sont le plus souvent l’œuvre de certains pseudos « fils du pays », éh pardon ! C’est vrai, il nous semble que ce sont des fils du pays bien qu’on ne les a jamais connus depuis un certain temps en tant que centrafricain, mais aujourd’hui, ils le sont de gré ou de force, ils sont « nos frère ». La petite curiosité nous pousse depuis un certain temps à nous demander s’ils peuvent juste, pour prouver leur centafricanité, nous présenter leurs actes de naissance qui, dans un premier temps ne doit pas être celui de la mairie du 9e Arrondissement, ou bien leurs certificat de nationalité qui aussi ne doit pas être un document conçu après 2010. Par ce que personne ne croira si ces grands hommes (attention, pas grands hommes dans le sens de la valeur qu’on donne aux grands hommes) nous présentent des actes de naissance qui resteront sur une feuille encore propre et neuve. Si ce ne sont pas des combattants étrangers qui cherchent un pays d’asile surtout par la force comme c’est le cas notamment chez Abdoulaye Miskine, Abakar Sabone et bien d’autres, ce sont les affamés du pouvoir (pas celui du président, mais souvent celui du Ministre ou conseiller à la Présidence) qui sont toujours manipulés pour déstabiliser la République Centrafricaine. Ils évoquent le plus souvent des raisons fallacieuses pour se faire une part du gâteau comme ils ont l’habitude de le dire, soit pour leur compte, soit pour le compte de leurs « maîtreos ». Le cas seleka nous en dit plus. La coalition seleka est une rébellion composée des terroristes, des wahhadistes, des ndjandjawids et des combattants étrangers venus du Soudan, du Tchad et du Niger et les derniers combattants de la Lybie. Leurs leaders sont d’ailleurs méconnus des centrafricains. Ce qui ne pourra jamais passer dans la tête du centrafricain même si celui-ci n’a que cinq ans, c’est l’apparition d’un certain «Eric NERIS » dit Eric MASSI, qui prétend être le fils de Charles MASSI. Ouf ! Ça c’est difficile à croire et c’est impossible pour que le centrafricain accepte que la seleka est une alliance des centrafricains. Mais plutôt, une alliance entre un groupe d’individus sortis de nulle part, qui ne sont pas centrafricain et qui pourront jamais le devenir même si on les impose, mais, imposé par leurs maitres qui ne cesse de faire des pression dans un sens unique sur la République Centrafricaine. Aujourd’hui, c’est facile de le savoir puisque tous ceux qui demandent que le gouvernement Dialogue avec les rebelles ne sont pas de centrafricains. Si ce n’est pas la France qui est la première à demander au gouvernement de dialoguer avec seleka, c’est l’Union Européenne, la CEEAC, le BINUCA et autres institutions internationales qui ont déjà été mises au parfum de la situation pour aider ces étrangers à devenir des centrafricains pour détruire la RCA selon la volonté de ces détracteurs du pays qui ne veulent jamais de son développement. On comprend là très facilement que la seleka est un regroupement des étrangers imposée par « les propriétaires » de la richesse centrafricaine aux centrafricains qui ne sont obligés qu’à devenir « sentinelles » sur leur propre richesse pour le compte des étrangers. C’est pourquoi, le centrafricain doit faire preuve de vigilance et se mobiliser pour être le propriétaire de sa propre richesse. Cette main cachée qui empêche la RCA d’être une nation totale et indépendante est déjà connue. Et le centrafricain n’acceptera plus de continuer à être le gardien sur ses propres richesses. Quelque soit la durée de la nuit, le soleil apparaitra. Tôt ou tard, le centrafricain reviendra maître de son sous sol.





DERNIERS ARTICLES :
RCA: Y'a t-il encore un pilote dans l'avion ?
Didier Niewiadowski est universitaire et ancien conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France à Bangui. En Centrafrique, on cultive l’embrouill
MAHAMAT OUSMANE N’A T-IL PAS ETE DEFERE A NGARAGBA?
Les Centrafricains attendent toujours que la justice de leur pays ordonne le dépôt d’un chef Séléka à la prison de Ngaragba à l’instar des chefs Balaka Namsio ou Andjilo.
POLICE: DEMAFOUTH pointer du Doigt!
Publié par CENTRAFRIQUE LIBRE le 14 avr 2015 Les policiers centrafricains sont en Gréve  depuis le samedi 12 avril 2014. Ils revendiquent l’amélioration de leurs conditio
TRANSITION: LA FRANCE HAUSSE LE TON ET BANGUI SE MET AU PAS
  Ces temps-ci, le dossier centrafricain alimente presque tous les menus des discussions de certains décideurs mondiaux. Au cœur des échanges de ces diverses personnalité
CENTRAFRIQUE : MANI BELLA A BANGUI POUR LA FETE DES MERES
« Il est important d’honorer nos mamans, car elles sont le point culminants de notre existence, c’est pour cela que nous voulons au sortir du Forum de Bangui, offrir ces